Dépistage du radon dans les logements sociaux de la Gaspésie - Société d'habitation du Québec

Outils

Navigation principale

Fil d'ariane

Actualités

Dépistage du radon dans les logements sociaux de la Gaspésie

Québec, le 3 juin 2015. – La Société d’habitation du Québec (SHQ), en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec et la Direction de santé publique Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, a dévoilé aujourd’hui les résultats de son projet pilote de mesure et d’atténuation du taux de radon réalisé dans 145 immeubles de logements sociaux situés dans la région de la Gaspésie.

Le radon est un gaz radioactif incolore, inodore et insipide, présent de façon naturelle dans le sol. Libéré dans l’atmosphère, il ne représente aucun danger, mais lorsqu’il est confiné et s’infiltre dans les habitations son taux de concentration devient problématique et présente un risque pour la santé. Le seul véritable moyen de savoir s’il y a présence de ce gaz est donc de le mesurer dans chaque bâtiment. La Gaspésie a été choisie pour le projet pilote, car il s’agit d’une région où le potentiel d’émissions de radon est élevé, d’après les études qui y ont été effectuées.

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse.