Habitations communautaires Pointe-aux-Lièvres – L’ossature légère en bois voit grand - Société d'habitation du Québec

Outils

Fil d'ariane

Habitations communautaires Pointe-aux-Lièvres – L’ossature légère en bois voit grand

Par Nathalie Doyon

Le projet d’habitations communautaires Pointe-aux-Lièvres (PAL6), achevé en 2016, est l’un des premiers bâtiments à ossature légère en bois de plus de quatre étages construit au Québec. Les concepteurs et entrepreneurs du projet sont des pionniers dans la mise en œuvre de ce système constructif habituellement utilisé dans les habitations de moindre hauteur. Quel est l’intérêt de construire de cette façon et quelles sont les leçons apprises par cette expérimentation?

La légèreté du bois et de son impact environnemental 

photo d'un immeuble
Source : Société d'habitation du Québec

Plusieurs raisons ont motivé l’organisme Action-Habitation, dont la mission est de favoriser le développement de logements communautaires, à se tourner vers l’ossature légère en bois pour le projet PAL6, qui tire son nom de sa localisation dans le quartier Pointe-aux-Lièvres, à Québec, et de son inédit nombre d’étages.

La légèreté de ce type de structure était des plus appropriées, considérant la faible capacité portante du sol en bordure de la rivière Saint-Charles.

L’intérêt de se rallier aux politiques gouvernementales favorisant l’utilisation du bois, l’attrait écologique et économique du matériau ainsi que mise en œuvre ont motivé les concepteurs à relever le défi de construire ce type de bâtiment, qui était alors nouvellement autorisé à s’élever jusqu’à six étages par la Régie du bâtiment du Québec.

Particularités d’une construction de cinq ou six étages à ossature légère

photo d'un immeuble en construction
Source : Douglas Consultants

Le recours à l’ossature légère en bois pour les habitations allant jusqu’à quatre étages est commun et le Québec est fort d’une industrie de préfabrication basée sur ce matériau de structure. L’abordabilité de ressource et l’expertise des entrepreneurs quant à sa mise en œuvre en font un système constructif concurrentiel.

Bien que semblable sur plusieurs aspects à des bâtiments de moindre envergure, la construction d’un bâtiment de cinq ou six étages comporte quelques particularités. Les principales concernent les caractéristiques de sécurité incendie, l’augmentation des charges gravitaires et latérales ainsi que le mouvement vertical de la structure, qui deviennent les principaux aspects à contrôler.

Pour en savoir plus sur les détails de construction et les défis rencontrés sur le chantier de PAL6, consulter l’article Assemblage contrôlé.

La faible empreinte carbone du bois

Les bâtiments de moyenne et grande hauteur sont habituellement construits à l’aide de matériaux incombustibles tels l’acier et le béton. Les recherches et progrès techniques, de concert avec l’évolution du code du bâtiment de la dernière décennie, permettent maintenant d’utiliser le bois dans les habitations de plus grandes dimensions. L’ossature légère en bois est une option intéressante pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des matériaux qui composent le bâtiment et pour lesquelles la structure compte pour une grande partie.

Afin de vérifier et de comprendre la performance environnementale de ce système constructif, une analyse de cycle de vie a été réalisée sur le bâtiment PAL6. Les matériaux les plus contributeurs sont-ils ceux à priori ciblés? Est-ce qu’au contraire, certains matériaux auxquels on prêtait peu d’incidences se révèlent plus dommageables?

L’article Ossature légère de bois : légère empreinte carbone? permet d’en savoir plus sur les résultats de cette analyse et sur les moyens de minimiser les impacts environnementaux de la construction.

Maquette BIM

Afin de visualiser le système constructif d’une habitation à ossature légère de six étages et son modèle numérique conçu selon les standards de BIM, consultez l’article Une maquette numérique de logement abordable.

À consulter

Pour en savoir plus sur les habitations communautaires PAL6 : 

Pour toutes questions concernant le présent article, s’adresser à expertise.conseil@shq.gouv.qc.caCourriel

Équipe de projet

Groupe de ressources techniques : Action-Habitation
Organisme : Un toit en réserve 
Architecte : Lafond Côté Architectes 
Ingénieur en structure : Douglas Consultants 
Ingénieur mécanique : Therméca
Entrepreneur général: Habitations Consultants H.L. Inc. 
Fournisseur de produits en bois : Structures Ultratec
    
Description
59 logements abordables (4 ½)
10, rue du Cardinal-Maurice-Roy
Aire du bâtiment : 1 090 m2 

Financé dans le cadre du programme AccèsLogis Québec.