Utilisation du bois dans les projets de construction - Société d'habitation du Québec

{$cte.titreBandeau}

Fil d'ariane

Un matériau écologique

Utilisation du bois dans les projets de construction.

L’utilisation du bois dans les projets de construction contribue à la lutte contre les changements climatiques en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. De plus, la fabrication du bois de construction requiert moins d’énergie et est moins polluante que celle d’autres matériaux.

Afin de contribuer à la promotion de l’industrie québécoise du bois et afin de réduire les répercussions de ses activités sur l’environnement, la Société d’habitation du Québec (SHQ) s’assure que la plupart des immeubles de logements sociaux et communautaires qu’elle finance sont construits avec des charpentes en bois.

Encourager l’innovation

Depuis 2008, la SHQ contribue, avec plusieurs autres ministères et organismes du gouvernement du Québec, à satisfaire aux objectifs de la Stratégie d’utilisation du bois dans la construction au Québec.

C’est dans cet esprit que la SHQ encourage l’utilisation des panneaux de bois lamellé-croisé, aussi appelés CLT (Cross Laminated Timber). Ce système constructif permet de produire des composants aussi résistants, mais plus légers, que le béton. Il a été utilisé pour réaliser, à Desbiens au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le premier immeuble multilogements communautaires en bois en Amérique du Nord : la Résidence Gérard-Blanchet.

En raison des multiples avantages qu’ils offrent, les panneaux de bois lamellé-croisé révolutionnent la conception et l’exécution en matière de construction résidentielle. En plus d’être écologiques, les panneaux, qui sont préfabriqués, permettent de réduire le temps de construction. Ils assurent l’efficacité thermique et acoustique des bâtiments et les dotent d’une bonne résistance au feu et aux secousses sismiques. Sur le plan architectural, les panneaux permettent de réduire la hauteur d’un immeuble, ce qui facilite son intégration dans un quartier.

Les panneaux de bois préfabriqués : une solution pour accroître l’utilisation du bois

Le Code de construction du Québec limite à quatre étages les bâtiments ayant une structure combustible et demande la mise en place de solutions de rechange pour les projets qui dépassent cette limite. Pour favoriser l’utilisation du bois dans les constructions multifamiliales et non résidentielles, le gouvernement du Québec prévoit la réalisation, par la SHQ, d’un projet pilote de construction d’un immeuble multifamilial de six étages en ossature de bois légère.

Cette initiative contribuera à appuyer les modifications qui pourraient être apportées au Code de construction du Québec et permettra aux joueurs de l’industrie de perfectionner leurs compétences pour d’éventuels projets de construction en bois.

Partager l’expertise

De plus, la SHQ a signé une entente de collaboration technique pour la construction de logements sociaux et communautaires en bois avec l’Istituto Trentino per l’Edilizia Abitativa (ITEA), une société sous la direction de la province autonome de Trento, située dans le nord de l’Italie. Par cette entente, deux bâtiments d’habitation communautaire seront réalisés prochainement à Québec dans le nouvel écoquartier la Cité Verte, tandis qu’à Trento ce sont deux immeubles d’habitation sociale qui seront construits.

En plus de partager leurs connaissances techniques et leur savoir-faire en matière de construction au moyen de panneaux de bois lamellé-croisé et d’ossatures de bois légères de type plate-forme, les deux parties se sont engagées à partager des données comparatives relativement à ces deux techniques de construction. Les partenaires ont convenu d’échanger les renseignements relatifs aux mesures utilisées pour réduire la consommation énergétique des immeubles, et ce, dès la conception, afin d’optimiser les résultats attendus pour la période d’exploitation des immeubles construits. Les méthodes qui seront développées pour mesurer l’empreinte carbone des bâtiments et les calculs qui seront faits permettront de comparer les empreintes des deux systèmes de construction, au Québec et en Italie.

Exporter le savoir-faire québécois

En partenariat avec le Bureau de promotion des produits du bois au Québec (communément appelé le QWEB), la SHQ favorise aussi l’exportation du savoir-faire et des techniques du Québec dans plusieurs pays parmi lesquels les États-Unis, la France et le Royaume-Uni. Il faut savoir que les structures à ossature de bois conçues au Québec sont reconnues mondialement pour leur bonne performance parasismique et la rapidité de construction qu’elles permettent.

De fait, en 2010, en étroite collaboration avec certains acteurs de l’industrie québécoise du bois, la SHQ a contribué à la reconstruction d’un centre pour enfants autistes à L’Aquila, en Italie, lequel avait été détruit lors du tragique séisme qui a secoué la région en avril 2009. Cette réalisation a permis de démontrer que la technique de construction en bois peut servir autant à des projets résidentiels que multifamiliaux ou institutionnels : des créneaux prometteurs sur le marché européen.