Implication des locataires pour un environnement sain - Société d'habitation du Québec

{$cte.titreBandeau}

Fil d'ariane

La présence d’humidité excessive dans les logements constitue une condition propice à la formation de moisissures et à la prolifération d'acariens et de blattes, qui causent une diminution de la qualité de l’air intérieur. Une mauvaise conception ou encore un entretien déficient du bâtiment peuvent être en cause, tout comme les habitudes de vie des locataires. Ainsi, le maintien d’un environnement sain est non seulement du ressort des gestionnaires, mais aussi de celui des occupants, d’où l’importance pour les intervenants du réseau de sensibiliser et de responsabiliser les locataires quant aux saines habitudes de vie à adopter. Voici quelques conseils simples qui sauront sensibiliser vos locataires.

Comment garder son environnement sain?

Limiter les sources d’humidité

  • Limiter le nombre de plantes et d’aquariums.
  • Éviter de faire sécher des vêtements à l’intérieur autrement que dans une sécheuse, surtout au sous-sol.
  • Raccorder la sécheuse à un évent extérieur.
  • Au sous-sol, utiliser un déshumidificateur en été en s’assurant d’en vider et d’en nettoyer régulièrement le bac.
  • Informer le gestionnaire des bris d’équipements, des infiltrations d’eau ou des situations pouvant provoquer des dysfonctionnements.

Aérer

  • Laisser un espace de 5 cm derrière les meubles adossés aux murs extérieurs afin de faciliter la circulation de l'air et la diffusion de la chaleur sur toutes les surfaces.
  • Laisser l’air circuler entre les pièces et dans les placards.    
  • Éviter d’accumuler des objets et des meubles dans les pièces et les placards.
  • Ouvrir les rideaux pour permettre à l’air chaud de la pièce de réchauffer les vitrages.
  • Au sous-sol, enlever les articles qui absorbent l’humidité (boîtes de carton, tapis, revues, journaux, vêtements, etc.).

Garder les surfaces chaudes et propres

  • Chauffer suffisamment le sous-sol durant toute l’année et s’assurer que la chaleur puisse être diffusée dans tous les recoins des pièces.
  • Éviter la climatisation excessive en été.
  • Conserver les surfaces de travail et les pièces de vie propres.
  • Effectuer périodiquement le grand ménage du logement en nettoyant les murs, les plafonds, les grilles de ventilation, les rideaux de douche, etc.

Ventiler

  • Actionner les ventilateurs lors de la cuisson des aliments, du lavage de la vaisselle, de la lessive et pendant et après l’utilisation de la douche et de la baignoire.
  • Augmenter la ventilation en présence de plusieurs occupants.
  • Au sous-sol, utiliser un ventilateur pour faire circuler l’air.

Nous vous suggérons également de vous procurer et de remettre à vos locataires le dépliant d’information Les moisissures à la maison : faites-leur la vie dure! Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. préparé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Le site Internet de Santé Canada offre également la section Réduisez l'humidité et les moisissures Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. que nous vous invitons à consulter.

Pour sa part, la Société canadienne d’hypothèques et de logement passe en revue, dans la section L'air et l'humidité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de son site Internet, tous les moyens pour protéger un logement contre la moisissure, et ce, dans toutes les pièces habitables.

Le présent document vous est fourni à titre informatif et contient des renseignements techniques s’adressant à l’ensemble des organismes d'habitation sociale. L’organisme et son personnel technique demeurent responsables de s’assurer que les recommandations sont effectivement applicables à leur cas particulier. À cet effet, nous vous suggérons de consulter le Manuel de gestion du logement social, le Guide des immeubles, les normes applicables et, le cas échéant, tout professionnel compétent en la matière.