Faits saillants de l'étude - Société d'habitation du Québec

Outils

Fil d'ariane

La SHQ

Faits saillants de l'étude

Impacts économiques

En 2010-2011, 608 M$ ont été versés par la SHQ grâce à ses divers programmes, ce qui a permis d’améliorer les conditions de logement de plus de 240 000 ménages.

  • Les subventions de la SHQ ont généré une activité économique de l’ordre de 1,4 G$
  • Pour chaque dollar versé par la SHQ à titre de subvention, 2,3 $ ont été injectés dans l’économie québécoise
  • En matière d’emploi, les activités de la SHQ représentent près de 7 300 années-personnes dans le domaine de la construction et de la rénovation résidentielles
  • Sur le plan de la valeur ajoutée, c’est-à-dire de la création de richesse, on estime les retombées à 1,027 G$. Cette valeur ajoutée créée par les activités de la SHQ équivaut à environ 3,7 % du PIB québécois en 2010

Une diminution des coûts pour la société

L’étude démontre également que les actions de la SHQ contribuent à diminuer les dépenses publiques associées à la pauvreté.

À titre d’exemple :

  • La réalisation de 200 logements supervisés pour itinérants permet une économie annuelle de 8,1 M$ en services publics
  • Les interventions effectuées en 2010 par l’entremise du programme Logements adaptés pour aînés autonomes et du Programme d’adaptation de domicile ont, quant à elles, permis des économies de 25 M$

Ces conclusions fort positives confirment les résultats obtenus à la suite d'études antérieures, dont la recherche menée récemment par le Conseil national du bien-être social du Canada qui mentionne que les conséquences de la pauvreté coûtent annuellement 25 G$ au Canada, alors qu'il n'en faudrait que la moitié pour la combattre.

Impacts sociaux

L’analyse des impacts sociaux des programmes de la SHQ a montré que celle-ci contribue au bien-être des personnes et à la qualité de vie des communautés.

Le logement social, communautaire et abordable est considéré comme :

  • un élément stabilisateur de la qualité de vie des personnes et des ménages
  • un facteur important de revitalisation et de développement des communautés
  • un levier qui favorise la mise en œuvre des politiques et des stratégies gouvernementales

Ainsi, les actions de la SHQ  contribuent à :

  • réduire les effets de la pauvreté
  • assurer un cadre favorable au soutien communautaire
  • favoriser la déconcentration de la pauvreté et créer un environnement de vie propice à l’entraide et à l’inclusion
  • atténuer l’itinérance chez les personnes touchées et la prévenir chez celles qui pourraient l’être.
  • maintenir les aînés à domicile
  • réduire les difficultés qu’éprouvent les personnes handicapées à s'adonner à des tâches et à des activités quotidiennes

Impacts territoriaux

Les retombées des activités de la SHQ sont ressenties à la grandeur du territoire québécois. En effet, l’habitation détermine le mode d’occupation du territoire.

Il a été démontré que la SHQ intervient équitablement sur l’ensemble du territoire québécois. En effet, la répartition dans les différentes régions des quelque 110 000 logements sociaux et communautaires financés par la SHQ  s’apparente à la distribution territoriale des ménages à faible revenu.

En région éloignée, vivre dans un ensemble d’habitations communautaires est souvent la seule possibilité qui s’offre aux ménages à revenu faible ou modeste. Par exemple, au nord du 55e parallèle, le territoire du Nunavik compte 14 villages abritant 10 000 Inuits. L’isolement de cette région fait en sorte que le secteur privé de la construction y est pratiquement absent. La SHQ, de concert avec ses partenaires, finance la grande majorité des habitations. En plus de combattre la pénurie de logements, les interventions au Nunavik favorisent le développement d’une culture de l’habitation chez un peuple qui jusqu’à tout récemment était encore nomade.