Communiqué de presse - Société d'habitation du Québec

Outils

Fil d'ariane

Communiqué de presse

32 nouveaux logements abordables à Sept-Îles pour les jeunes familles autochtones

Sept-Îles, le 24 août 2021 – La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, le ministre responsable de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien, et le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Ian Lafrenière, soulignent le début des travaux de construction de 32 nouveaux logements abordables à Sept-Îles pour les familles autochtones aux études. 

Le futur ensemble immobilier sera composé de cinq immeubles d’habitation, dont un comprend un pavillon de services, incluant des espaces communautaires ainsi qu’un centre de la petite enfance de 29 places et une classe de maternelle 4 ans destinée aux enfants des locataires. Les premiers locataires sont attendus en août 2022. 

Ce chantier, une initiative de la Société immobilière du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec, soutenue principalement par la Société d’habitation du Québec (SHQ), représente un investissement total de quelque 23,4 M$, pour lequel le gouvernement investit 19,5 M$ :

  • 10,7 M$ pour la construction des unités. Cette somme provient de la Société d’habitation du Québec, par l’entremise de son programme AccèsLogis Québec, dont 6,1 M$ proviennent de l’Initiative pour la création rapide de logements. La SHQ garantit le prêt hypothécaire contracté par la Société immobilière du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec.

D’autres partenaires gouvernementaux ont aussi accordé une subvention pour boucler le montage financier du projet et assurer sa réalisation :

  • 6,1 M$ du ministère de l’Enseignement supérieur;
  • 2 M$ de la Société du Plan Nord;
  • 600 000 $ du Secrétariat aux affaires autochtones.

Citations

« Aujourd’hui, ce sont 32 nouveaux logements à Sept-Îles pour des étudiants autochtones ayant de jeunes enfants que nous annonçons. C’est projet rassembleur, novateur, qui permettra à ces mères et ces pères autochtones qui souhaitent reprendre le chemin de l’école de concilier plus facilement la vie de famille et leurs études. En tant que ministre de l’Habitation, j’en suis très fière et en tant que société, nous pouvons nous en réjouir, car c’est plus qu’un immeuble que nous construisons, c’est un véritable milieu de vie propice à l’épanouissement de celles et ceux qui y résideront. Voilà un autre exemple concret des efforts que nous déployons et des actions concrètes que nous posons en habitation ! »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation

« Je suis très heureux que notre gouvernement soutienne la construction d’un centre d’hébergement pour les étudiants autochtones à Sept-Îles, soit en territoire nordique. La persévérance scolaire et la réussite éducative sont essentielles à la formation d’une main-d’œuvre compétente, au nord du 49e parallèle comme partout ailleurs au Québec. Créer un environnement favorable à la formation pour les citoyens des communautés nordiques, c’est faire un pas de plus pour le développement socioéconomique de la région. »

Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 

« Le financement accordé à cette belle initiative permettra à de nombreux étudiants autochtones de poursuivre leurs études en disposant de l’ensemble des services requis  pour faciliter leur réussite scolaire et personnelle. Je me réjouis de voir différentes organisations joindre leurs forces pour mener à bien ce projet porteur, et j’ai espoir que son achèvement contribuera à l’essor des communautés autochtones dans la région de Sept-Îles. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

« Je suis fière de souligner que ce projet est l’un des trois projets pilotes de centres d’hébergement pour les étudiants autochtones soutenus par le ministère de l’Enseignement supérieur dans le cadre du Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits 2017-2022 et par la Société du Plan Nord dans le cadre du Plan d’action nordique 2020-2023. L’accessibilité à l’enseignement supérieur pour tous est l’une de mes priorités et je suis convaincue que la construction de ces logements contribuera à la réussite éducative de ceux et celles qui y vivront. Je profite de cette occasion pour souhaiter une excellente rentrée scolaire à tous les étudiants et à toutes les étudiantes autochtones. »

Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

« Je suis particulièrement heureux que ce projet vienne concrétiser une des 25 recommandations du Groupe d’action contre le racisme formulée dans le rapport rendu public en décembre 2020. Le GACR demandait au gouvernement d’augmenter les ressources pour le logement des Autochtones, particulièrement ceux vivant hors de leur communauté, comme les étudiants. Cette recommandation partait du constat que plusieurs Autochtones subissent de la discrimination en matière de logement, en milieu urbain. Tout comme vous, j’ai très hâte de découvrir le Centre une fois que les travaux seront terminés, et je me réjouis d’avance des bénéfices qu’il produira pour les jeunes Autochtones.» 

Benoit Charette, ministre responsable de la Lutte contre le racisme

 « Comment ne pas espérer pour les communautés autochtones ce que nous espérons pour nos propres enfants ? L’accès au savoir ouvre les portes de l’emploi, mais surtout, il nous permet de discuter plus librement et démocratiquement de nos enjeux communs et respectifs. Ce projet contribuera au rapprochement des communautés et nous en sommes bien fiers. »

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

 « Avec sa société immobilière, le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec démontre, une fois de plus, sa capacité à innover pour le mieux-être des Autochtones. Par ce modèle unique, pensé par et pour les étudiants, il est maintenant possible de réunir sous un même toit les facteurs contribuant concrètement à la réussite scolaire, personnelle et familiale des Premiers Peuples en leur offrant un milieu de vie correspondant à leurs valeurs et à leur culture. » 

Tanya Sirois, vice-présidente de la Société immobilière du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec

Faits saillants

  • La Ville de Sept-Îles contribue de façon substantielle au projet en accordant un congé de taxe de 20 ans au futur ensemble immobilier.
  • Les locataires qui y sont admissibles pourront bénéficier du Programme de supplément au loyer de la SHQ, ce qui leur permettra de débourser seulement 25 % de leur revenu pour se loger. Cette aide additionnelle de près de 550 720 $, répartie sur cinq ans, est assumée à 90 % par la SHQ et à 10 % par la Ville de Sept-Îles. 
    Le loyer sera égal ou inférieur à 95 % du loyer médian de Sept-Îles.
  • Le financement de centres d’hébergement pour étudiants et étudiantes autochtones permet notamment de répondre à la recommandation 11 de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics : écoute, réconciliation et progrès et à la recommandation 25 du rapport Le racisme au Québec : Tolérance zéroCet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

À propos de la Société d’habitation du Québec

En tant que chef de file en habitation, la SHQ a pour mission de répondre aux besoins en habitation des citoyens du Québec. Pour ce faire, elle offre des logements abordables ou à loyer modique et elle propose un éventail de programmes d’aide favorisant la construction et la rénovation résidentielles, l’adaptation de domicile et l’accession à la propriété. De plus, la SHQ stimule l’établissement de partenariats avec les collectivités, la concertation entre les acteurs du milieu et l’innovation.

Pour en savoir plus sur ses activités, consultez le www.habitation.gouv.qc.ca.

 SocietehabitationQuebec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

 HabitationSHQ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.