Le ministre Sylvain Gaudreault participe à la rencontre des ministres provinciaux et territoriaux responsables de l'habitation, à Toronto - Société d'habitation du Québec

Outils

Navigation principale

Fil d'ariane

Communiqué de presse

Le ministre Sylvain Gaudreault participe à la rencontre des ministres provinciaux et territoriaux responsables de l'habitation, à Toronto

Toronto, le 25 juin 2013. – Le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, ministre des Transports et ministre responsable de la Société d'habitation du Québec (SHQ), monsieur Sylvain Gaudreault, a pris part aujourd’hui, à Toronto, à la Rencontre des ministres provinciaux et territoriaux responsables de l’habitation.

Au cours de la rencontre, le ministre Gaudreault a discuté avec ses homologues de différents dossiers touchant l’habitation au Canada, dont celui de l’engagement futur du gouvernement du Canada en matière de financement à long terme du logement, et de la proposition du gouvernement fédéral de renouveler l’entente sur l’Investissement dans le logement abordable pour 2014-2019.

« Les échanges avec mes homologues ont été très profitables. Le Québec partage les mêmes préoccupations que les autres provinces et les territoires au sujet des enjeux et des besoins importants en matière d’habitation et continuera de participer aux réflexions et discussions d’intérêt commun avec ceux-ci ainsi qu’à partager l’information dont il dispose sur les meilleures pratiques dans le domaine. Cependant, en ce qui a trait à un engagement financier du gouvernement fédéral dans le domaine de l’habitation, notre gouvernement entend discuter de cette question de façon bilatérale avec ce dernier, au moment jugé opportun », a déclaré le ministre Gaudreault.

Rappelons que le gouvernement fédéral propose de renouveler l’entente sur l’Investissement dans le logement abordable pour 2014-2019 aux mêmes conditions que celles de l’entente 2011-2014. Cependant, il a indiqué qu’il souhaitait utiliser cette entente pour appuyer notamment le recours à des personnes suivant une formation d’apprenti, de manière à stimuler la formation d’une main-d’œuvre qualifiée.

« Notre gouvernement entend exercer lui-même ses responsabilités à l’égard de la planification et de la gestion de ses programmes d’habitation, domaine qui relève de sa compétence exclusive, tout comme la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans le secteur de la construction. Le Québec n’acceptera pas que le gouvernement fédéral lui impose des conditions ou lui demande des comptes sur le recours à des personnes suivant une formation d’apprenti », a indiqué le ministre Gaudreault.

Le ministre a aussi fait valoir l’importance d’investir dans le logement, en faisant notamment référence à l’Étude d’impacts des activités de la SHQ. Cette étude révèle qu’en plus d’aider des milliers de ménages à faible revenu à profiter de meilleures conditions de logement, les interventions en matière d’habitation ne constituent pas des dépenses, mais bien des investissements qui contribuent à améliorer la qualité de vie de toute la population en permettant, entre autres, des économies dans les domaines de la santé, des services sociaux et de la justice.

Notons que l’habitation est une priorité pour le gouvernement du Québec. Dans son budget 2013-2014, il investit 231 M$ pour construire 3 000 nouveaux logements abordables par l’entremise du programme AccèsLogis Québec de la SHQ afin de permettre l’accès à un plus grand nombre de logements décents et abordables aux Québécois les plus démunis.

Société d’habitation du Québec

Rappelons que la SHQ a pour mission de favoriser l'accès des citoyens à des conditions adéquates de logement. L'habitation est une réponse structurante à une multitude de défis et de besoins de la société québécoise. Que ce soit en participant à préserver la santé des familles et des aînés, en luttant contre la pauvreté, l'exclusion sociale et l'itinérance ou en revitalisant les quartiers et les régions, la SHQ contribue à améliorer la qualité de vie de 230 000 ménages chaque année. Elle favorise également la création d'emplois et le développement de l'économie de toutes les régions du Québec.