Programme de la journée - Société d'habitation du Québec

Outils

Fil d'ariane

La SHQ

Programme de la journée

14e Rendez-vous de l'habitation – 18 mai 2021

Accueil

8 h 15 à 8 h 45

Connexion des participants à la plateforme

8 h 45

Mot du président-directeur général par intérim de la Société d’habitation du Québec, M. Jean-Pascal Bernier

8 h 50

Mot de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation,
Mme Andrée Laforest

9 h

Présentation de la journée par Taïna Lavoie, animatrice de l’activité

Conférence d'ouverture 

9 h 05

Le risque du logement et le logement à risque : comment faire face aux menaces actuelles et futures? (17.4 Mo)

Par M. Gonzalo Lizzaralde, professeur, École d’architecture, Université de Montréal
Titulaire de la Chaire Fayolle-Magil Construction en architecture, bâtiment et durabilité

La crise de la COVID-19 a mis en relief la vulnérabilité des aînés au Québec, et en particulier, les liens étroits entre nos modes d’habiter et notre capacité à faire face à de nouvelles menaces. Par ailleurs, les inondations des dix dernières années, ainsi que les impacts des changements climatiques, nous rappellent que nos façons d’occuper le territoire continuent à augmenter notre exposition aux aléas. Non seulement l’être humain est de plus en plus à risque, mais il est devenu la principale menace.

Dans cette présentation, ainsi que dans son dernier livre, Unnatural Disasters, Gonzalo Lizarralde explore comment le logement peut accroître ou atténuer la vulnérabilité des habitants, et de quelle manière nos façons de construire peuvent exacerber ou éviter les dommages sur le cadre bâti et la nature.

Le Québec dispose d’un grand nombre de programmes et d’institutions (coopératives, OSBL, GRT et autres) capables de produire des logements de qualité. Mais le succès des actions dans le domaine de l’habitation dépendra de plus en plus de notre capacité à comprendre les liens entre le logement et les risques actuels et futurs. Seule une approche holistique, de la conception de l’unité d’habitation jusqu’à la vision de l’occupation du territoire, génèrera des milieux de vie susceptibles de réduire les vulnérabilités des moins privilégiés.

Conférences en simultané

10 h 15

Choix 1 : L’autodétermination comme fondement au développement d’habitats inclusifs (1.3 Mo)

Par M. Martin Caouette, professeur, Université du Québec à Trois-Rivières
Titulaire de la Chaire Autodétermination et Handicap

Au cours des dernières années, plusieurs groupes communautaires ont porté des projets de logements sociaux destinés à des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. La réalisation de tels projets pose des défis importants pour ces groupes communautaires, qui doivent développer des modalités d’accompagnement adaptées au profil des locataires. Pour ce faire, plusieurs milieux mettent en œuvre des pratiques d’accompagnement centrées sur l’autodétermination. Ce concept concerne le développement du pouvoir d’agir des personnes au sein de leur habitat. La conférence permettra de présenter ce qu’est l’autodétermination et d’illustrer le recours à ce concept tant pour le développement de milieux résidentiels que pour l’accompagnement qui y est proposé.

ou

Choix 2 : L’utilisation de matériaux biosourcés dans la conception du logement public en Wallonie (4.0 Mo)

Par M. Benoit Wanzoul, directeur général de la Société Wallonne du Logement, Mme Véronique Massaux, architecte, et Mme Amélie Compère, inspectrice immobilière à la Direction Opérationnelle Est de la Société Wallonne du Logement

La Wallonie et le Québec sont pourvus d’orientations politiques différentes en matière de développement du biosourcé dans les projets de création de logements sociaux. Le directeur général de la Société Wallonne du Logement, Benoit Wanzoul, parlera des enjeux environnementaux (accords de Paris) et sociétaux (« Un toit pour tous »), lesquels invitent tous les gouvernements à reconsidérer leurs politiques.

Les architectes Véronique Massaux et Amélie Compère ont à cœur la conception de logements sociaux durables et la réduction de l’empreinte carbone. Une utopie? Certainement pas! Elles en feront la démonstration d’après la construction d’un triplex à Namur, lequel offre un confort de vie innovant aux résidants. Dans le contexte de la pandémie mondiale, elles insisteront sur la conception du système de ventilation et de chauffage ainsi que sur l’utilisation de matériaux naturels et de provenance locale.

11 h 15

Choix 1 : Innover dans nos bâtiments destinés aux aînés (3.6 Mo)

Par M. Dany Verreault, coordonnateur de projet, Bâtiment durable pour aînés,
Écobâtiment, et Mme Marie-Chantal Croft, architecte sénior principale, MOAQ, MIRAC, responsable architecture, culture et collectivités, Écobâtiment

Cette conférence sensibilisera l’auditoire à la démarche Bâtiment durable pour aînés.

En 2030, selon les prévisions démographiques, 25 % de la population du Québec sera âgée de 65 ans ou plus, ce qui représente environ 2,3 millions de personnes, soit une augmentation de plus de 1 million d’individus pour cette catégorie d’âge par rapport à 2010.

Plusieurs préoccupations majeures surgissent actuellement au Québec en lien avec le besoin essentiel de nos aînés de se loger adéquatement et de vieillir activement au cœur de leur communauté, et ce, en fonction de leurs besoins évolutifs.

La démarche Bâtiment durable pour aînés doit être mise en application dès maintenant. Les conditions de vie des aînés d’aujourd’hui en dépendent et affectent les générations à venir. Le premier pas à faire en tant que membre de la collectivité et en tant que futur(e) aîné(e) est de prendre connaissance des moyens favorisant la création de bâtiments durables, c’est-à-dire des milieux de vie sains, sécuritaires et accueillants où les aînés sont au cœur de la démarche.

Par des exemples pratiques et des études de cas, les conférenciers démontreront plusieurs façons d’innover sur le plan des bâtiments destinés aux aînés. La conférence se terminera sur les enjeux importants qui doivent être priorisés par les différents acteurs et intervenants liés à la démarche Bâtiment durable pour aînés.

ou

Choix 2 : Vers une stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires

Par Stéphane Bouchard, Sous-ministre adjoint à l’urbanisme et à l’aménagement du territoire

Afin de doter le Québec d’une vision globale et cohérente qui guidera les interventions et les investissements en faveur de la création de milieux de vie de qualité et présentant les conditions nécessaires à un développement économique durable, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation coordonne les travaux d’élaboration de la Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires. La présentation détaillera la démarche d’élaboration de la Stratégie, les objectifs poursuivis ainsi que les étapes réalisées et à venir.

Dîner-conférence

12 h à 13 h 15

Par Laurent Lussier et Alec Derghazarian, conseillers en développement de l'habitation à la Ville de Montréal 

La Ville de Montréal fera une présentation spéciale portant sur le Règlement pour une métropole mixte, qui vise la mise en œuvre de deux nouveaux outils d'intervention mis de l'avant par les projets de loi 120 et 121. La présentation abordera également la révision de ses programmes de rénovation, davantage axés sur le logement abordable, les changements climatiques et la facilité d'application.

Conférences en simultané 

13 h 30

Choix 1 : Auvergne Laboratoire vivant : application et monitorage d’enveloppes résidentielles haute performance (5.9 Mo)

Par Richard Trempe, architecte M.Sc., Trempe Architecte

La conférence mettra en contexte les nombreux outils d’analyse de performance qui se développent depuis quelques années pour aider les professionnels à construire de meilleures enveloppes. Ces développements s’inscrivent toutefois dans une perspective limitée, à des fins souvent non résidentielles et à des coûts ou des techniques non représentatifs de l’industrie. L’objectif d’Auvergne Laboratoire vivant vise donc à améliorer la performance de l’enveloppe, avec l’aide de ces outils en les appliquant au domaine résidentiel, dans un contexte économique et une pratique de construction représentatifs du marché actuel standard.

La conférence présentera également toutes les phases de la réalisation d’un bâtiment modèle haute performance.

ou

Choix 2 : Le marché de l’habitation du Québec d’aujourd’hui et de demain (8.1 Mo)

Par Francis Cortellino, économiste, Société canadienne d’hypothèques et de logement

L’activité sur le marché de l’habitation du Québec est très soutenue en ce moment. Quels sont les facteurs qui expliquent cette situation et quels sont les secteurs géographiques qui se démarquent? Comment la pandémie a-t-elle touché les ventes et la location de logements? Qu’est-ce qui distingue le Québec et ses régions du reste du pays en matière de construction et d’abordabilité?

Et au-delà de la présente situation, comment le marché pourrait-il évoluer au cours des prochaines années? Quels effets pourraient avoir les changements démographiques sur le marché résidentiel? Cette présentation dressera un bilan du marché immobilier québécois d’aujourd’hui et esquissera les possibilités du marché de demain.

De retour cette année! Prenez rendez-vous au Rendez-vous! 

Entre 13 h 30 et 15 h 30

Encore cette année, le RVH vous offre la possibilité de profiter d’une « rencontre express » avec les autorités de la SHQ. 

En savoir plus concernant cette activité.

Remise du prix François-Saillant 

14 h 30

Création conjointe de la Caisse d’économie solidaire et du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), le prix François-Saillant reconnaît des actions collectives améliorant le droit au logement décent. Chaque année, une initiative issue d’un groupe communautaire, d’une organisation ou d’un collectif de citoyens et de citoyennes est ainsi primée et bénéficie d’une bourse de 5 000 $.

La Société d’habitation du Québec est fière de s’associer pour la deuxième fois à la remise de ce prix, qui sera assurée par M. François Saillant, ancien porte-parole du FRAPRU et grand militant en faveur du logement social et de la protection du droit au logement.

Conférence de clôture

14 h 45

Le soutien communautaire en Chaudière-Appalaches : une région innovante, proactive et orientée vers l’avenir! (2.0 Mo)

Par M. Yves Fournier, directeur général de l’Office d’habitation de la région de Montmagny et du Centre de service pour les MRC de Montmagny, L’Islet et Bellechasse, et M. François Roberge, directeur général de l’Office municipal d’habitation de Lévis

Forts d’un partenariat intersectoriel mature, les acteurs de l’habitation de Chaudière-Appalaches et leurs alliés se réunissent depuis plus d’une décennie dans un but commun : soutenir les locataires et les organisations pour des milieux de vie protecteurs, accueillants et offrant des possibilités d’améliorer les conditions de vie des locataires.

Il n’est pas étonnant que la pandémie de COVID-19 ait été une occasion de plus pour les partenaires de s’inspirer des bonnes pratiques et d’innover en mettant en place la Brigade COVID-19, composée de 7 intervenants psychosociaux. Son but est de sécuriser les milieux de vie avec bienveillance et de créer un filet de sécurité pour les locataires les plus fortement touchés par les conséquences psychosociales de la pandémie. Ce soutien est offert aux locataires de tous âges, qu’ils vivent en HLM, en OBNL ou en coopératives d’habitation, et ce, dans tous les territoires de la région. Un modèle de gouvernance qui met à contribution le leadership rassembleur des centres de services en concertation avec l’ensemble des partenaires.

Mot de la fin 

15 h 30

Par M. Jean-Pascal Bernier, président-directeur général par intérim de la Société d’habitation du Québec

En supplément (hors RVH)

15 h 45

Les habitations Saint-Michel Nord à Montréal : incursion au cœur de la métamorphose de ce milieu de vie!

Par Nathalie Thifault, Directrice adjointe du Service des immeubles et chef du projet Saint-Michel Nord, Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM)

Par le biais d’une vidéo (20-25 minutes) de type documentaire suivi d’une période de questions, découvrez la métamorphose d’un milieu de vie, celui des habitations Saint-Michel Nord à Montréal. Rencontrez les artisans de ce grand projet de remodelage lancé il y a plus de 4 ans : architectes, résidants, organismes in situ, partenaires et employés de l’Office municipal d’habitation de Montréal. Apprenez-en plus sa réalisation, les défis et les impacts pour ses résidants et le quartier.

Bienvenue à tous!

Colonne droite