Programme de la journée - Société d'habitation du Québec

À noter! La présente section s’adapte désormais à l’outil que vous utilisez (ordinateur, tablette ou mobile). Au cours des prochains mois, nous rendrons d’autres sections « réactives » afin de bonifier l’expérience de nos utilisateurs.

Outils

Fil d'ariane

La SHQ

Programme de la journée

Consultez l’album souvenir de l’événement!

Accueil

7 h 30 à 8 h 30

Remise des porte-noms et réseautage

Mots de bienvenue

8 h 30

M. Claude Foster, président-directeur général de la Société d’habitation du Québec (SHQ)
Mme Anne Demers, directrice générale du Regroupement des offices d’habitation du Québec (ROHQ)

Causerie de bienvenue

8 h 45

Salle SHQ

Mme Joanie-Kim McGee-Tremblay, animatrice de l’événement 

Activité interactive brise-glace avec les participants

Rénover les HLM : pour la pérennité des immeubles et le mieux-vivre des occupants

9 h 15

Salle SHQ

M. Daniel Lacroix, directeur de l’expertise technique, SHQ

M. Lacroix présentera les grandes orientations du Programme de rénovation des HLM (PRHLM). Certains projets de rénovation exemplaires et innovants portés par des offices d’habitation seront également mis en lumière.   

Consultez la présentation de M. Lacroix (2.4 Mo).

Consultez la présentation du parc immobilier HLM de l’OHRN (5.1 Mo).

Pause réseautage

10 h 

Programme en simultané (le choix des conférences se fera le jour même) 

10 h 30

Les 4 fonctions essentielles de l’enveloppe du bâtiment

Salle SHQ

M. Marco Lasalle, T.P., Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec.

Parler de pare-vapeur... c’est tellement 1998! Le secret des meilleures constructions est dans la maîtrise de l’air. 

Le modèle de réglementation prescriptif auquel l’industrie a toujours été habituée laisse de plus en plus place à un modèle faisant appel à la performance. Au même moment, la science de l’enveloppe du bâtiment progresse et les recettes auxquelles nous avons toujours été habitué évoluent à un rythme jamais vu auparavant.

Cette présentation a pour objectif d’identifier et de classifier les quatre fonctions essentielles de l’enveloppe du bâtiment, soit :

  • L’isolation
  • La protection contre les précipitations
  • L’étanchéité à l’air
  • L’étanchéité à la vapeur d’eau

Il sera également démontré comment se produit l’écoulement d’air, de chaleur, de précipitation et d’humidité à l’intérieur de l’enveloppe.

Maintenir ses actifs pour pérenniser l’existant

Salle ROHQ

Tirer le maximum de valeur via des données pertinentes; elles sont un actif en soi

M. Michel Brière, responsable de projets, Norda Stelo
M. Jeff-Ray Robert, conseiller en gestion d’actifs et collecte de données, Norda Stelo

La présentation mettra en lumière la grande nécessité de maintenir des données de qualité, c’est-à-dire de niveau adéquat, sans cesse actualisées.

Il sera question de maintien d’actifs, de résorption du déficit éventuel, d’entretien de divers types, pour extraire et analyser les données et surtout, pour assurer la valeur de nos actifs. Le résidentiel est-il bien distinct du commercial ou de l’industriel?

Également, comment évalue-t-on ou attribue-t-on les cotes d’état des composants des immeubles et ainsi, l’indice de l’état général d’un actif immobilier ou même du parc? Comment visualise-t-on de façon utile et agréable les « messages » de nos bases de données?

Consultez la présentation de M. Brière et M. Robert (1.0 Mo).

Programme en simultané (le choix des conférences se fera le jour même) 

11 h 15

Inspection de bâtiments : adopter une approche alternative, c’est gagnant!

Salle SHQ

Mme Sylvie Asselin, enseignante en inspection de bâtiments, Cégep Beauce-Appalaches 

L’objectif de cette conférence est d’amener les participants à s’interroger sur leur méthode d’inspection. L’inspection en bâtiment repose sur des connaissances pluridisciplinaires techniques sur le plan du bâtiment, mais au-delà des composants et des systèmes, comment pouvons-nous tirer le maximum de notre inspection?

Nous discuterons des avantages de l’identification proactive des problèmes et de l’importance de l’analyse effectuée.

Consultez la présentation de Mme Asselin (4.1 Mo).

Le contrat municipal et sa modification : et si ce n’était pas accessoire?

Salle ROHQ

Me Sébastien Laprise, avocat associé chez Langlois avocats
 
La Loi sur les cités et villes indique qu’un office d’habitation ne peut modifier un contrat, sauf si cette modification est accessoire et n’en change pas la nature. Comment définir la « modification accessoire »? La règle du 10 % s’applique-t-elle? Peut-on modifier le contrat pour tenir compte de l’augmentation du prix des matériaux? Comment peut-on mieux gérer les risques associés à cette question?

Me Laprise proposera une grille d’analyse et traitera des critères établis par les tribunaux sur la question.

Consultez la présentation de Me Laprise (499 Ko).

Dîner réseautage et visite du salon des exposants

12 h à 13 h 30

Programme en simultané (le choix des conférences se fera le jour même) 

13 h 30 

Intégrer le bois dans les constructions

Salle SHQ

5-6 étages en bois : une solution efficace et écologique pour le multilogement

Mme Caroline Frenette, ing., Ph. D., gestionnaire senior – Construction durable et formation, Cecobois

Le bois est grandement utilisé dans les bâtiments multiétages de 4 étages et moins. Depuis la mise à jour du Code de construction du Québec pour inclure les structures en bois dans la construction de plus de 4 étages, cette solution s’impose comme un atout dans la réalisation de bâtiments multiétages. Ainsi, au cours des dernières années, plusieurs acteurs de l’industrie ont su bénéficier des avantages de l’ossature légère en bois pour la construction de bâtiments multilogements de 5 et 6 étages. À l’aide d’exemples concrets, une partie de la présentation se penchera sur les possibilités, des solutions techniques pertinentes et des bénéfices financiers et environnementaux de ce type de construction. 

Consultez la présentation de Mme Frenette (4.7 Mo).

Avancement de la mise en œuvre de la Politique d’intégration du bois dans la construction

M. Wassim Kharrat, Ph. D., conseiller en construction bois, Ministère des Ressources naturelles et des Forêts 

Pour atteindre les objectifs de la Politique d’intégration du bois dans la construction, le gouvernement du Québec s’est doté d’un plan de mise en œuvre, qui couvre la période 2021-2026. Ce plan comporte 18 mesures, qui représentent près de 55 M$ d’investissement, pour assurer l’intégration optimale du bois dans les bâtiments et ouvrages de génie civil publics, parapublics et privés. La présentation est un survol des mesures phares de ce plan avec l’avancement de la mise en œuvre et les principales réalisations.

Consultez la présentation de M. Kharrat (3.2 Mo).

Bordeaux en exemples

M. Jean-Luc Gorce, directeur général d’Aquitanis, Office public de l’habitat de Bordeaux Métropole
Mme Aline Rodriguez-Lefort, architecte, Atelier Provisoire

M. Gorce et Mme Rodriguez-Lefort présenteront des exemples concrets de projets utilisant le bois à Bordeaux.

Consultez la présentation du M. Gorce et Mme Rodriguez-Lefort (26.5 Mo).

Le BIM, ou le « bâti immobilier modélisé »

Salle ROHQ

Présentation de la Feuille de route gouvernementale pour le BIM 

M. Guy Paquin,  ing., M.Sc., directeur général des stratégies et des projets spéciaux, SQI / Chef de projet - Feuille de route gouvernementale pour le BIM, Société québécoise des infrastructures.

La Feuille de route gouvernementale pour le BIM vise l’implantation progressive du BIM pour la réalisation des projets d’infrastructure publique. Elle présente les cibles à atteindre pour six grands donneurs d’ouvrage publics en matière d’implantation de la modélisation des données des infrastructures, connue plus généralement sous l’appellation Building Information Modeling (BIM). Cet important projet gouvernemental est mené par la Société québécoise des infrastructures (SQI) et le ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD), de concert avec la Société d’habitation du Québec (SHQ), Hydro-Québec (HQ), la Ville de Montréal et la Ville de Québec. La Feuille de route permet de préciser les cibles et les initiatives, d’identifier les actions à entreprendre de manière concertée et harmonisée par l’ensemble des donneurs d’ouvrage et en collaboration avec tous les acteurs de l’industrie.

Consultez la présentation de M. Paquin (2.7 Mo).

Le BIM à la Société d’habitation du Québec

M. Félix Ménard Saint-Denis, ingénieur, SHQ

La Société d’habitation du Québec appuie le virage numérique dans l’industrie de la construction en encourageant et soutenant ses mandataires et partenaires intéressés par la réalisation de projets BIM. Tour d’horizon des initiatives en cours et à venir. 

Consultez la présentation de M. Ménard Saint-Denis (2.7 Mo).

Programme en simultané (le choix des conférences se fera le jour même) 

14 h 15

Pratiques émergentes en rénovation

Salle SHQ

Une option de maçonnerie écoresponsable et économique?

M. Tommy Bouillon, président et associé, Brique Recyc
M. Francis Bissonnette, fondateur et président du CA, Batimatech

Les principes d’économie circulaire commencent à faire leur entrée au sein du milieu de la construction, mais leur application reste encore marginale. L’innovation Brique Recyc, développée par Maçonnerie Gratton, remet en perspective les différentes possibilités de revalorisation de la matière existante, notamment celles liées à la brique. 

Grâce à cette invention, les briques peuvent maintenant être reconditionnées et réutilisées à des coûts avantageux, alors qu’elles étaient auparavant destinées à l’enfouissement. Les avantages du réemploi de la brique sont environnementaux tout comme économiques et sociaux, à la fois en raison de la réduction des coûts et la balance commerciale, mais aussi de la sauvegarde du patrimoine bâti. 

Consultez la présentation de M. Bouillon et M. Bissonnette (9.8 Mo).

Diminuer les résidus de construction, de rénovation et de démolition envoyés à l’enfouissement : expériences acquises et leçons apprises par des membres de l’APCHQ 

Mme Karine Casault, directrice principale, communications stratégiques et développement durable, Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ)
M. Mathieu Painchaud, directeur, Département de stratégies d’entreprise, Stratzer

La diminution et la gestion des résidus de construction sont des enjeux majeurs. Selon le dernier rapport de Recyc-Québec, publié en janvier 2023, 27 % des matières présentes dans les sites d’enfouissement proviennent de notre industrie. Pour améliorer la performance de celle-ci, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec se questionne sur le cycle de vie des matériaux et des résidus des projets et des chantiers et a mis sur pied, avec l’aide de Stratzer, un projet pilote de tri sur 12 chantiers avec 8 entrepreneurs de différentes régions du Québec.

Que retenir de ces expériences? Comment mettre en place des actions similaires sur les chantiers?

Consultez la présentation de Mme Casault et M. Painchaud (3.3 Mo).

Garantie pour éviter une caution d'exécution

Salle ROHQ

M. Alexandre Richer, MBA, CPA, Adm.A, Directeur principal – gouvernance et risques, Association de la construction du Québec

Il existe d’autres options que la caution d’exécution pour s’assurer non seulement que le projet sera mené à terme, mais que la qualité des travaux effectués répondra aux normes de l’industrie. Les garanties offertes sur le marché, et spécialement le processus qui permet de donner lesdites garanties, vous fournissent la tranquillité d’esprit en lien avec l’aspect qualité des travaux (de rénovation, de construction ou de transformation).

À partir des 3 leviers principaux à sa disposition, l’ACQ Résidentiel évalue : la qualité technique (vérification des plans et des erreurs de conception, rencontre avec le personnel de chantier pour déterminer l’expertise en place, inspections poussées et suivi des non-conformités), l’historique de satisfaction (antécédents, validation des projets précédents, de notre historique des 25 dernières années et des sources d’information consultables) et la solidité financière (montage financier, capacité de réinjection de capitaux et solidité financière du groupe (incluant les actionnaires) dans son ensemble) du projet et de l’entrepreneur afin de vérifier que vous faites affaire avec un partenaire digne de confiance.

Et au-delà du choix d’un partenaire de confiance, les différents suivis effectués et les garanties offertes vous assurent d’avoir :

  • Un bâtiment de meilleure qualité (grâce à toutes les étapes de sélection et de suivi en chantier);
  • Un entrepreneur qui demeurera responsable des problèmes qui pourraient survenir dans les 5 ans suivant la fin des travaux (afin d’éviter les mauvaises surprises);
  • Un processus de conciliation simple et efficace pour régler les enjeux qui pourraient malgré tout survenir;
  • Un partenaire qui lui-même vous dédommagerait ou effectuerait les travaux correctifs si jamais l’entrepreneur n’était plus en mesure de le faire.

En exigeant de l’entrepreneur qu’il vous offre une garantie de l’ACQ Résidentiel, le cautionnement d’exécution n’est plus requis.

Consultez la présentation de M. Richer (831 Ko).

Pause réseautage

15 h

L’effet de l’humain sur le bâti; comment faire la différence 

15 h 30

Salle SHQ

Comment les occupantes et les occupants influencent la performance énergétique et le confort dans l’habitation? Résultats clés, tendances et travaux récents sur le sujet

M. Louis Gosselin, ingénieur et professeur titulaire à l’Université Laval
Mme Debby Veillette, étudiante au doctorat, département de génie mécanique à Université Laval

Il est reconnu que le comportement des occupants est un des principaux facteurs influençant la performance énergétique d’un bâtiment. Quels sont les facteurs cognitifs affectant leurs comportements ? Quelles informations devraient être présentées aux occupants et de quelle façon? Quels sont les facteurs de réussite pour favoriser un comportement écoénergétique? Voilà autant de questions auxquelles ce projet de recherche du CIRCERB a tenté de répondre.

Consultez la présentation de M. Gosselin et Mme Veillette (2.7 Mo).

La force du réseau : transmission d’expertise entre l’OMH Kativik et l’OH de l’Outaouais

M. Lupin Daignault, directeur, parc immobilier et rénovations, Office municipal d’habitation Kativik (OMHK)
Mme Anne Robinson, directrice du développement et de l’amélioration des actifs immobiliers, Office d’habitation de l’Outaouais (OHO)

C’est lors d’un voyage personnel dans le Nord-du-Québec qu’Anne Robinson est allée rendre visite à l’OMHK, par curiosité. Lupin Daignault et elle ont alors eu une idée innovatrice de transmission d’expertise au sein du réseau. Ils ont exploré les enjeux et défis vécus quotidiennement par les employés de l’OMHK pour déterminer qu’il y avait un besoin quant à la gestion des bilans de santé des immeubles. Deux employés de l’OHO chevronnés dans ce domaine sont donc allés s’installer à Kuujjuaq pendant les quatre semaines du mois de février pour partager leur expertise et leurs connaissances avec leurs camarades de l’OMHK. Au-delà du travail effectué, qui a été fort apprécié, cette expérience a donné l’occasion aux employés des deux offices d’habitation d’échanger et de vivre une expérience enrichissante.

Consultez la présentation de M. Daignault et Mme Robinson (3.3 Mo).

Pivallianiq : un pacte du mieux-être au Nunavik 

Mme Claudia Gamache, gestionnaire du programme Pivallianiq de l’OMHK, National relations publiques.

Le programme Pivallianiq émane d’un mouvement social à grande échelle portant l’espoir d’embellir et de préserver les maisons et les communautés du Nunavik. Mis en œuvre il y a quelques années dans 14 collectivités, il vise notamment à sensibiliser, informer et éduquer les ménages demeurant dans des logements sociaux et à susciter chez les locataires un sentiment de fierté et d’appartenance envers leur logement et leur communauté. L’origine du programme, la mission qu’il se donne ainsi que les 3 principaux volets qui le composent seront présentés lors de cette conférence.

Consultez la présentation de Mme Gamache (2.1 Mo).

Mot de la fin

16 h 45

5 @ 7 réseautage

17 h
 

Évaluation de page

Évaluation de page
Avez-vous un commentaire à nous transmettre ou un problème à nous signaler?
Évitez d’inscrire des renseignements personnels. (Notez que vous ne recevrez aucune réponse en lien avec votre commentaire.)